top of page
  • Photo du rédacteurWADPN

Consultant en communication stratégique et analyse de politiques

Un consortium d'organisations de la société civile dirigé par le Réseau ouest-africain des politiques en matière de drogues (WADPN) et financé par ISDAO et Love Alliance dans le but de plaider pour la reconnaissance et l'inclusion des personnes LGBTQI, des travailleurs du sexe (TS) et des personnes qui consomment des drogues (PWUD) dans les processus de prise de décision et la protection de leurs droits au niveau sous-régional, en particulier au Burkina Faso, au Ghana et au Nigeria, est à la recherche d'un Chef d'équipe doté d'une solide expérience en matière de stratégie de communication et d'analyse de politique générale.

Ce chef d'équipe aura pour mission de diriger une équipe d'analystes politiques dans le cadre d'une évaluation visant à déterminer comment les pratiques, les lois nationales, les traités régionaux et les conventions internationales influent sur la reconnaissance et l'inclusion des personnes LGBTQ, des travailleurs du sexe et des personnes qui consomment de la drogue dans les politiques et programmes sous-régionaux, notamment au Burkina Faso, au Ghana et au Nigéria.

Par ailleurs, un communiqué présentant des recommandations politiques alternatives quant à l'amélioration de la reconnaissance et de l'inclusion des personnes LGBTQI, des travailleurs du sexe et des personnes qui consomment de la drogue dans les politiques et les programmes sous-régionaux et garantissant la protection de leurs droits doit être rédigé et présenté à la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO).

Contexte :

La plupart des pays d'Afrique de l'Ouest, notamment le Burkina Faso, le Ghana et le Nigeria, ne reconnaissent pas les travailleurs du sexe, les personnes qui consomment de la drogue et les personnes LGBTQI. De ce fait, ces groupes sont généralement exclus du processus d'élaboration des politiques et de prise de décision. De plus, la loi interdit et criminalise leurs actes, aggravant les peines encourues par les contrevenants. Parallèlement à ce climat réglementaire défavorable, l'opinion publique a une vision profondément et indéfectiblement négative des travailleurs du sexe, des personnes qui consomment de la drogue et des personnes LGBTQI, ancrée dans la religion, la tradition et la culture. Les personnes qui vivent dans ces régions sont méprisées et vilipendées. Elles sont confrontées aux préjugés et à l'exclusion des services sociaux en raison de leur identité.

La plupart des pays ne remplissent toujours pas les obligations qui leur incombent en vertu des conventions et traités régionaux et internationaux, et encore moins de leur constitution, qui promeut et garantit la reconnaissance, l'inclusion et la non-discrimination de tous les groupes minoritaires et vulnérables en tant qu'obligation fondamentale en matière de droits de l'homme. Ainsi, en plus des lois déjà existantes qui criminalisent la consommation de drogues, un projet de loi est proposé au Ghana qui pourrait criminaliser davantage le comportement des personnes qui s'identifient comme LGBTQ.

Face à l'hostilité morale et juridique persistante, les personnes qui s'identifient comme SW, PWUD ou LGBTQI sont parfois poussées à cacher leur identité ou à s'engager dans d'autres formes d'activités autodestructrices pour éviter d'être encore plus marginalisées. Elles sont particulièrement vulnérables aux violations des droits de l'homme commises par les forces de l'ordre lorsqu'elles sont incarcérées.


Mission :

L'objectif principal de ce projet est donc de fournir des preuves juridiques adéquates, précises et irréfutables à partir d'une analyse des pratiques actuelles, des lois nationales, des traités régionaux et des traités internationaux à l'appui de recommandations politiques alternatives pour la reconnaissance, l'inclusion et la protection des droits de l'homme des personnes qui s'identifient comme LGBTQ, travailleurs du sexe et personnes qui consomment de la drogue.


Objectifs :

  • Identifier et examiner les pratiques, lois, traités et conventions pertinents qui ont un impact majeur sur la reconnaissance et l'inclusion des personnes qui s'identifient comme LGBTQ, SW ou PWUD.

  • Faciliter l'analyse des pratiques, de la législation et des traités considérés comme ayant un impact majeur sur la reconnaissance et l'inclusion des personnes LGBTQ, SW et PWUD au niveau régional, en mettant l'accent sur le Burkina Faso, le Ghana et le Nigéria.

  • Veiller à ce que les contributions et les commentaires des membres de l'équipe soient compilés et rassemblés dans un Projet de communiqué à l'attention de la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest.

  • S'assurer que la mise en page et le texte du communiqué répondent aux normes internationales.

Principaux résultats attendus :

  1. Collaborer avec WADPN pour la mise en place d'un groupe de travail adéquat.

  2. Veiller à ce que des copies papier ou électroniques des lois et des traités soient disponibles et accessibles au groupe de travail pour l'évaluation.

  3. Effectuer des suivis et solliciter régulièrement un retour d'information de la part des membres de l'équipe sur les évaluations.

  4. Compiler la version finale du projet de communiqué à la CEDEAO avec des recommandations sur les meilleurs moyens de reconnaître et d'inclure les personnes identifiées comme LGBTQ, les travailleurs du sexe et les personnes qui consomment des drogues.


Conditions requises :

  • Avoir au moins cinq ans d'expérience dans le développement de stratégies de communication et dans l'examen et l'analyse des politiques.

  • Avoir une connaissance approfondie des pratiques, des lois et des traités/conventions régionaux et internationaux ayant une incidence significative sur les droits de l'homme, la reconnaissance et l'inclusion, en particulier des groupes minoritaires tels que les personnes s'identifiant comme LGBTQ, travailleurs du sexe et personnes qui consomment de la drogue.

  • Avoir une vision claire de l'évolution du paysage juridique, social et politique et de ses implications sur la reconnaissance et l'inclusion des personnes qui s'identifient comme LGBTQ, travailleurs du sexe et personnes qui consomment des drogues dans la sous-région, en particulier au Burkina Faso, au Ghana et au Nigéria.

  • Avoir une véritable passion et un dévouement pour la reconnaissance et l'inclusion des personnes LGBTQ, SW et PWUD dans la prise de décisions politiques nationales et sous-régionales.

  • Aptitude à collaborer avec des personnes d'orientations sexuelles, de cultures, d'affiliations politiques, de groupes religieux et de valeurs traditionnelles différentes.

  • Avoir une expérience considérable dans la rédaction et la traduction de documents dans différents formats qui retiennent l'attention des médias et répondent aux normes régionales et internationales.

  • Excellente maîtrise de l'informatique et des applications Microsoft Office - en particulier Word, PowerPoint et d'autres outils de communication en ligne.

  • Avoir d'excellentes compétences orales et écrites.

  • Faire preuve d'intégrité personnelle et professionnelle, de flexibilité, d'esprit d'initiative, d'une attitude positive et d'une attention méticuleuse aux détails.

  • Avoir de l'expérience dans la gestion d'engagements stratégiques de plaidoyer et de dialogue avec des parties prenantes de divers secteurs et orientations sur les LGBTQ, les travailleurs du sexe et les personnes qui consomment des drogues.

  • Communiqué sur les médias, le plaidoyer et l'analyse politique.


Expérience professionnelle et formation requises :

  1. Au moins cinq ans d'expérience professionnelle dans le secteur du développement en tant qu'expert en communication et analyste politique.

  2. Diplôme en communication ou en politique publique ou dans un domaine connexe.

  3. Engagements avérés avec des agences/organismes internationaux ou régionaux.

Frais d'équipe :

  • 3 000 DOLLARS

Période de travail :

  • 90 jours

Lieu de travail :

Le candidat peut être basé n'importe où dans le monde et travailler à distance.


Comment postuler ?

Les candidats intéressés doivent soumettre les documents suivants à consultancy@wadpn.org :

  • CV

  • Une lettre de motivation d'une page

  • Un résumé de 250 mots décrivant l'environnement politique, social et juridique des LGBTQ, du commerce du sexe et de la consommation de drogues en Afrique de l'Ouest.

Date limite :

Vendredi 14 juillet 2023

5 vues

Posts récents

Voir tout

Comentarios


bottom of page