top of page

Promouvoir les droits de l'homme et l'inclusion des communautés les plus vulnérables en Afrique de l'Ouest

Le Réseau Ouest Africain des Politiques en Matière de Drogues (WADPN), ainsi que ses partenaires IDNOWA, AWEYA, NSWA, Colibri Sud et ICTHARAE, ont entamé une série de webinaires le 15 février 2024. L'objectif de cette série de webinaires est de défendre les droits fondamentaux et l'inclusion des personnes qui consomment de la drogue (PWUD), des travailleurs du sexe (SW) et des communautés LGBTQI en Afrique de l'Ouest.

 

Ces webinaires tentent de présenter des preuves convaincantes en faveur de la reconnaissance et de l'inclusion des droits fondamentaux des PWUD, des SW et des communautés LGBTQI, conformément aux traités et conventions régionaux et internationaux et aux lois nationales.

 

Lors de la session de lancement, les discussions ont porté sur les barrières socioculturelles et religieuses qui entravent l'avancement des droits de l'homme et l'inclusion de ces groupes minoritaires et vulnérables en Afrique de l'Ouest. Les panélistes ont examiné les perspectives sociétales et religieuses, soulignant les disparités dans les processus de prise de décision pour les communautés vulnérables.

 

La culture et la religion exercent une influence considérable sur l'élaboration des normes sociétales. Si les pratiques culturelles peuvent être en contradiction avec les croyances religieuses dans la région, elles semblent s'accorder sur de nombreux points lorsqu'il s'agit de la non-reconnaissance des LGBTQI, des SW et des PWUD.

 

Ces communautés sont souvent exclues des processus d'élaboration des politiques et leurs activités sont criminalisées par la loi, ce qui entraîne des sanctions sévères pour les contrevenants.

 

Les perceptions négatives fondées sur la religion, la tradition et la culture intensifient la marginalisation, ce qui se traduit par un accès inégal aux soins essentiels et par des discriminations à l'encontre de ces groupes.

Malgré les accords régionaux et internationaux existants qui prônent la reconnaissance et la non-discrimination des communautés vulnérables, l'adhésion à ces obligations reste partielle. Certains pays, comme le Ghana, envisagent même d'adopter des lois plus strictes à l'encontre des communautés LGBTQI.

 

Ce climat juridique et moral hostile oblige les membres de ces communautés à dissimuler leur identité et à adopter des comportements à risque, mettant en péril leur santé et leur bien-être. Ils rencontrent des difficultés d'accès à l'emploi et sont confrontés à des violations des droits de l'homme de la part des forces de l'ordre.

 

En réponse à cette situation, le Réseau Ouest Africain des Politiques en Matière de Drogues (WADPN) a lancé une série de webinaires régionaux . Ces sessions réunissent des militants de la société civile, des responsables politiques et des parties prenantes du Burkina Faso, du Ghana et du Nigeria en vue de :

 

  • Identifier, examiner et compiler les dispositions spéciales des conventions et traités régionaux et internationaux, y compris les constitutions nationales, qui promeuvent et mandatent les États membres pour protéger et observer la reconnaissance, l'inclusion et la non-discrimination de tous les groupes minoritaires et vulnérables, y compris les PWUD, SW et les communautés LGBTQI, en tant que questions fondamentales relatives aux droits de l'homme.  

  • Collaborer avec les organisations et les communautés dirigées par les PWUD, les SW et les LGBTQI, ainsi qu'avec les projets/activités en cours, afin de collecter des données et des contributions (expérience des lois, pratiques à caractère discriminatoire, des personnes et des besoins particuliers) auprès des PWUD, des SW et des LGBTQI difficiles à contacter et qui n'ont pas les moyens de se procurer les appareils et la technologie nécessaires pour participer à des réunions en ligne.  

  • Présenter aux autorités de la CEDEAO un communiqué et des recommandations communes aux communautés (PWUD, SW et LGBTQI).

 

A travers ces webinaires, le Réseau Ouest Africain des Politiques en Matière de Drogues vise à susciter le dialogue et l'action vers une approche plus inclusive et basée sur les droits de l'homme pour les communautés vulnérables à travers la région. Il s'agit également de s'assurer que la CEDEAO reçoive des recommandations, y compris des contributions des communautés affectées et de leurs expériences en matière de lois et de pratiques discriminatoires.



Webinar Flyer

4 vues

Comments


bottom of page