• WADPN

Communiqué Final de la Consultation Multisectorielle du Sénégal sur la Réforme des Politiques en Mat

COMMUNIQUE

“Réunion multisectorielle nationale sur la réforme des politiques en matière de drogues en Afrique de l’Ouest : Consultation du Sénégal“.

Le Réseau National des Intervenants de la Société Civile sur les Drogues (RNSD), en collaboration avec l’Institut de la Société Civile de l’Afrique de l’Ouest et avec le soutien de l’Open Society Initiative for West Africa (OSIWA), a organisé à Dakar au siège de OSIWA les 24 et 25 novembre 2015 une réunion nationale multisectorielle aux fins de recueillir les préoccupations, avis et recommandations du Sénégal pour la Session Extraordinaire de l’Assemblée Générale des Nations Unies (UNGASS) sur les problèmes liés aux drogues de 2016.

A ces deux jours de consultation ont pris part une trentaine de participants représentant le gouvernement, la société civile, les défenseurs des droits humains, les forces de défense et de sécurité, le personnel de santé, et religieux.

D’une voix, il a été arrêté ce qui suit comme recommandations pour l’UNGASS 2016 :

  1. Privilégier l’approche santé publique, réduction des risques et respect des droits de l’homme dans la réponse aux problèmes de drogue ;

  1. Créer un environnement favorable à la prise en charge des consommateurs de drogues notamment au niveau juridique, social et culturel ;

  1. Harmoniser les activités de prévention des organisations de la société civile ;

  1. Proposer des alternatives à l’emprisonnement des consommateurs de drogues ;

  1. Inclure les activités de sensibilisation sur la drogue dans les programmes scolaires ;

  1. Impliquer la société civile dans l’élaboration des documents de politiques nationales sur les problèmes de drogue ;

  1. Rendre disponibles et accessibles les traitements de substitution et les activités de réduction des risques aux consommateurs de drogues ;

  1. Faciliter l’accès aux médicaments antidouleur ;

  1. Rendre opérationnels au niveau du pays les cadres multisectoriels prenant en charge les problèmes de drogue ;

  1. Allouer des ressources conséquentes aux activités de prise en charge et de prévention de l’utilisation de drogue pour une approche équilibrée ;

  1. Favoriser l’accès aux soins en milieu carcéral ;

  1. Réviser l’ancrage institutionnel du comité interministériel de lutte contre la drogue ;

  1. Promouvoir la recherche pour générer l’information stratégique afin de guider les interventions sur les problèmes de drogue ;

  1. Mettre en place une stratégie de communication sur les problématiques des drogues ;

  1. Mettre en place des programmes d’insertion et de réinsertion socio-professionnelle pour les consommateurs de drogues ;

  1. Renforcer les capacités des acteurs de la société civile en matière de plaidoyer et de réduction des risques chez les consommateurs de drogues ; 

  1. Sensibiliser les forces de sécurité (police, gendarmerie), les parlementaires et les acteurs judiciaires sur la réduction des risques chez les consommateurs de drogues.

      Au nom des participants, ont signé

1) Représentant le gouvernement

Pr Aida Sylla

Chef Division de la Santé Mentale

Ministère de la Santé et de l’Action Sociale

2) Représentant de la société civile

Bamar Gueye

Vice-Président du Réseau National des Intervenants de la Société Civile sur les Drogues (RSND)

0 views