top of page
  • Writer's pictureWADPN

La Section du Benin du Réseau Ouest Africain des Politiques en Matière de Drogues Implique les Homme

Le réseau Social Watch Bénin a réuni les journalistes de divers organes de radio opérant dans le sud du Bénin autour d’un atelier d’information et de sensibilisation sur la nouvelle stratégie de lutte contre le trafic et l’abus de la drogue ce jeudi 8 octobre 2015 au siège dudit réseau à Cotonou.  Cet atelier vise à informer les journalistes sur les échecs des stratégies adoptées jusque-là contre ce fléau afin de les impliquer dans la sensibilisation et le plaidoyer  pour susciter une reforme dans la chaine de lutte contre la drogue.


« La mission des journalistes est noble et exaltante. Ils contribuent à l’éveil des consciences et participent à l’animation de la vie sociale. On ne peut donc réussir une activité de sensibilisation et de plaidoyer en occultant la presse. » C’est sur ces mots que le président du réseau Social Watch Bénin Gustave ASSAH a ouvert l’atelier qui a connu la participation d’une trentaine de journalistes provenant des départements du sud Bénin.  L’atelier a été animé par le secrétaire exécutif  de Social Watch Bénin Dieudonné HOUINSSOU, en sa qualité de point focal des projets politiques anti-drogue de la société civile en Afrique de l’Ouest. Dans son exposé, il a présenté l’itinéraire du trafic de la drogue, de l’Amérique Latine en passant par l’Afrique pour échouer en Europe et en Asie. Des mesures dissuasives ont été prises çà et là ; certains pays opposent même la peine capitale aux trafiquants et  consommateurs. Mais ces mesures n’ont pu émousser l’ardeur des trafiquants qui développent au fur et à mesure d’autres stratégies afin de contourner les mesures dissuasives  mises en place par les Etats. Les conséquences découlant de l’usage illicite et de l’abus de ces substances sont irréversibles sur la santé et le développement des nations. Le trafic de la drogue alimente la corruption et compromet la stabilité d’une nation.   Le Bénin n’échappe pas à ce fléau. Le pays constitue l’une des plaques tournantes du trafic a mentionné le communicateur qui s’en tient aux statistiques officielles. Les stratégies de luttes contre le phénomène de la drogue au niveau mondial ont fait leur preuve et méritent aujourd’hui d’être révisées. C’est d’ailleurs le vœu des Nations-Unies qui postulent désormais à l’intégration de la dimension des droits humains dans les stratégies de lutte contre la drogue au niveau mondial. L’abus de la drogue relève plutôt d’un problème psychosocial qu’on peut corriger rien que par un traitement médicosocial. Il n’est plus question de diaboliser ou de criminaliser le consommateur même si le cap doit être maintenu pour décourager à jamais les trafiquants. 



Les journalistes une fois convaincus ont adhéré à cette nouvelle stratégie et ont pris l’engagement de contribuer à la sensibilisation des populations pour aboutir au changement. Des émissions radios seront organisées par ces différents organes afin de réaffirmer leur disponibilité pour l’aboutissement du plaidoyer au niveau national. Signalons pour finir  que cet atelier fait suite à un premier qui a permis à Social Watch et ses partenaires de sensibiliser et de mobiliser  les OSC du Bénin autour de la nouvelle stratégie de lutte contre la drogue au niveau mondiale

By Social Watch-Bénin, First published on http://socialwatch-benin.org

1 view

Comments


bottom of page